Les chargeurs rapides peuvent être piratés et détruire ce que vous rechargez !

Bonjour le Monde !

Les chargeurs rapides USB ou pour votre portable “négocient” le type de charge (normale ou rapide) avec l’appareil à charger.

Qui dit “négociation” dit appareil “intelligent” capable de communiquer et est donc susceptible d’être piraté !

C’est ce qui a été découvert ! La vulnérabilité et le malware qui va avec s’appellent “BadPower” !

Sur 234 chargeurs rapides identifiés sur le marché, 35 chargeurs ont été testés, 18 communiquent via les fils “Data” et sont donc vulnérables.
De ces 18, 11 sont même extrêmement vulnérables (= encore plus facile à pirater).

Cette attaque se fait via un malware ayant pu se charger sur votre PC, Smartphone ou tablette et qui va pirater le chargeur une fois branché !

Si cette attaque réussit, votre appareil à recharger va recevoir une charge rapide d’office même s’il n’est pas prévu pour cela et peut être détruit et même prendre feu !

Il est actuellement impossible de savoir quels sont les chargeurs rapides à risque et les seuls conseils à donner sont:

  • n’utiliser un chargeur rapide QUE pour l’appareil auquel il est destiné et avec le câble fourni (préférez celui de la même marque que l’appareil à charger)
  • dans tous les autres cas ou si vous avez le moindre doute, utilisez un chargeur classique (non-rapide)

Un chargeur USB rapide est souvent indiqué comme tel (rapide) sur son emballage et est capable de charger avec des courants supérieurs à 500mA qui est ce qu’un port USB normal peut fournir. Donc les chargeurs USB pouvant fournir 1A ou plus sont à risque !

Je sais qu’utiliser un chargeur classique rend la charge nettement plus longue.
Utiliser le chargeur rapide et le câble fournis avec votre appareil est la seule méthode permettant de pouvoir utiliser la garantie en cas de problème !

Vous voilà avertis !

Li P’ti Fouineu vous salue bien !

 




Mains esquintées ? Merci le gel hydroalcoolique !

Bonjour le Monde !

l’usage du gel hydroalcoolique se généralise et esquinte bien nos mains !

Comme cela n’a pas l’air d’être bientôt fini, c’est le moment d’expérimenter la fabrication de crème hydratante et réparatrice pour les mains à faire soi-même !

C’est en fait très simple et c’est une bonne façon de voir comme c’est facile de le faire sans les saloperies soi-disant inévitables des produits des marques (qui ont l’air de bien se foutre de votre santé au vu des composants qu’ils utilisent) et peut-être ainsi vous donner goût à fabriquer vos propres produits cosmétiques, pourquoi pas ! Oui, je sais, je suis un doux rêveur mais si seulement l’un d’entre vous commence à le faire, je n’aurai pas écrit cette bafouille pour rien !

Vous qui utilisez les produits cosmétiques du commerce (le principe du commerce c’est de faire de l’argent) tous les jours durant toute votre vie, essayez d’imaginer, sur une vie, la quantité de cochonneries que vous appliquez sur votre peau en sachant que beaucoup pénètrent la peau et vous comprendrez pourquoi certains attrapent de sales allergies ou même maladies en cours de vie !

Vous trouverez énormément d’exemples sur Internet mais malheureusement pas toujours très sérieux: Trump soigne le COVID à l’eau de javel, vous vous souvenez ?

Je vous propose de voir les recettes que je pense “safe” proposées par ENEO qui n’en tire aucun bénéfice (= n’a donc pas d’intérêt quelconque pour l’un ou l’autre produit).

C’est sur https://www.eneo.be/tiroir-aux-idees/tiroir-aux-idees/creme-pour-les-mains-maison.html que ça se passe !

Il est indiqué que l’ajout d’un peu d’huile essentielle permet de conserver ces crèmes pendant 6 mois.

Je n’ai pas testé ces crèmes mais j’aimerais bien le faire un de ces jours.

Souvenez-vous quand même que naturel ne veut pas dire inoffensif et que certains mélanges plus compliqués peuvent demander des notions de chimie pour éviter les soucis; ne mélangez pas n’importe quoi n’importe comment !

Li P’ti Fouineu vous salue bien !

 

 




OpenOffice.org, OpenOffice, LibreOffice, c’est quoi la différence à la fin ?

Bonsoir le Monde !

Un petit article sur l’histoire de LibreOffice qui est une excellente suite bureautique complète, gratuite et en Open Source proposant une alternative tout à fait crédible à Microsoft Office sur Windows, Linux et macOS !

L’histoire démarre en Allemagne avec la société Star Division créée par un garçon de 16 ans en 1985 et utilisant un garage comme local commercial. Ce garçon crée StarWriter avec quelques amis, il s’agit d’un traitement de texte très connu à l’époque !

Par la suite, StarWriter devient StarOffice qui se veut une alternative moins chère à Microsoft Office.
StarOffice 3.1 sera portée sur Linux.
En 1998, le fondateur de Star Division rend StarOffice gratuite pour une utilisation privée !

Sun Microsystems rachète Star Division et StarOffice en 1999 et, toujours pour concurrencer Microsoft Office, StarOffice 5.1a devient totalement gratuite, que ce soit pour un usage privé ou commercial !
En octobre 2000, le code source est rendu public ce qui engendrera la naissance de OpenOffice.org 1.0 en 2002.
StarOffice, dès lors basée sur OpenOffice.org, évoluera encore jusqu’à la version 9 et OpenOffice.org jusqu’à la version 3.3.1

En 2010, Oracle rachète Sun Microsystems et les développeurs de OpenOffice.org mécontents de la méthode “Oracle” créent, en 2011, la fondation “The Document Foundation” et la suite bureautique LibreOffice basée sur OpenOffice.org !
Le développement de OpenOffice.org s’arrête en 2011 et Oracle cède alors le code à Apache Software Foundation qui lance la suite bureautique OpenOffice basée aussi sur OpenOffice.org !

Le développement de Apache OpenOffice s’arrête en 2014, les nouvelles versions ne recevant que des corrections de bug ou de faille de sécurité.

LibreOffice est donc la seule de la lignée qui soit actuellement en développement actif et je conseille donc à ceux ayant encore OpenOffice.org ou Apache OpenOffice de passer à LibreOffice !

Petit résumé:

  • StarOffice née StarWriter dans un garage en 1985 est à la base de OpenOffice.org mais évoluera encore jusqu’en 2009 avec la version 9
  • OpenOffice.org 1.0 sort en 2002 et est à la base de Apache OpenOffice et LibreOffice; la dernière version de OpenOffice.org est la 3.3.1 en 2011
  • Apache OpenOffice 3.4 sort en 2012, n’est plus développée depuis 2014 et est en fin de vie; la dernière version sortie en 2019 est la 4.1.7
  • LibreOffice 3.3 est crée en 2011 et en est à la version 6.4.4 sortie en mai 2020

LibreOffice est installée par défaut avec beaucoup de distributions Linux comme Ubuntu !
LibreOffice est aussi disponible pour Windows et macOS.
Sur Android et IOS, c’est Colabora Office, basée sur LibreOffice, qu’il faut chercher: la première version est sortie cette année !

Dans LibreOffice, vous trouverez Writer à la place de Word, Calc pour remplacer Excel, Impress au lieu de PowerPoint, Base au lieu d’Access et Draw qui est un programme de dessin vectoriel. Il y a aussi un module mathématique.
Essayez et adoptez LibreOffice depuis le site officiel francophone: https://fr.libreoffice.org/

Voilà, j’espère avoir dissipé un peu le mystère de cette belle histoire…

Il existe encore plein d’autres suites bureautiques plus ou moins complètes et plus ou moins gratuites ayant “Office” dans le nom, c’est la richesse d’Internet, à vous de voir ce qui vous convient !

Le P’ti Fouineu vous salue bien !

 




Tax-on-Web 2020 avec Ubuntu 18.04 et 20.04

Bonsoir le Monde !

J’ai ajouté cette procédure en commentaire de l’article publié le 1ᵉʳ juin mais je crois que cela vaut la peine d’en faire un nouvel article pour les Linuxiens !

Pour Ubuntu 20.04 et 18.04: accrochez-vous à vos chaussettes !

1. Démarrer Firefox (le navigateur Internet par défaut pour Ubuntu)
2. Télécharger EID pour Linux (eid-archive.deb) depuis https://eid.belgium.be/fr/installation-du-logiciel-eid-sous-linux et choisir de “Enregistrer le fichier” !
Par défaut, Firefox propose d’ouvrir le fichier avec le gestionnaire d’archive ce qui n’est pas souhaité.
3. Démarrer “Fichiers” et ouvrir le répertoire “Téléchargements
4. Clic-droit sur le fichier eid-archive.deb et choisir “Ouvrir avec une autre application
5. Cliquer sur “Installation de l’application” puis sur le bouton “Sélectionner”
6. Cliquer sur “Installer” si l’installation ne démarre pas automatiquement
7. Ouvrir un “Terminal” (Ctrl+Alt+t)
8. Taper “sudo apt-get update” puis la touche ‘Enter’
9. Entrer votre mot de passe si demandé puis la touche ‘Enter’ et laisser se faire le rafraîchissement de la liste des programmes disponibles
10. Taper “sudo apt-get install eid-viewer” puis la touche ‘Enter’ et laisser s’installer ce programme
11. Taper “sudo apt-get install eid-mw” puis la touche ‘Enter’ et laisser s’installer ce programme
12. Revenir sur Firefox
13. Cliquer sur les 3 barres horizontales (en haut à droite) pour ouvrir le menu de Firefox
14. Cliquer sur “Modules complémentaires” ce qui va ouvrir un nouvel onglet
15. Taper “eid” dans le champ “Rechercher sur addons.mozilla.org”
16. Dans la liste, cliquer sur “eID Belgique
17. Dans le nouvel onglet qui s’ouvre, cliquer sur “Ajouter à Firefox” et confirmer au besoin
18. Fermer Firefox
19. Relancer Firefox qui doit démarrer sans donner de message d’erreur au sujet de eID

Ouf ! Nous y sommes !

Si vous avez un nouveau PC et ne faites pas les étapes 7 à 12, Firefox donnera une erreur au démarrage disant qu’il ne trouve pas eID !
Si vous avez déjà utilisé Tax-on-web l’année passée avec Ubuntu 18.04, les étapes 7 à 12 ne sont peut-être pas nécessaires.
Si vous avez déjà le module eID dans Firefox, les étapes 13 à 19 ne sont peut-être pas nécessaires.

Vous pouvez maintenant tester la connexion à MyMinFin.be et Tax-on-web avec votre lecteur de carte d’identité !

Et tout ça pour payer ses impôts !
Les gens qui font eID feraient bien d’inclure tout ce qu’il faut dans un seul programme à installer (comme ils le font pour Windows) plutôt que de forcer des gens qui ne sont pas spécialistes en Linux à faire tous ces chipotages !

C’est beaucoup plus simple avec la carte de tokens et son nom d’utilisateur et mot de passe mais il faut demander cette carte de tokens et cela prend du temps car envoyée par la poste ou par mail (bonjour la sécurité).
N’oubliez pas qu’une carte de tokens est unique par personne, n’utilisez pas la vôtre pour se connecter au nom de quelqu’un d’autre…

 

Li P’ti Fouineu vous salue bien !

 




Smartphone et Informations Médicales d’Urgence !

Bonjour le Monde !

Au Bon Vieux Temps du Rock & Roll où on avait un GSM (Global System for Mobile), il était conseillé d’ajouter ICE (In Case of Emergency) ou ECU (En Cas d’Urgence) devant les noms des contacts à prévenir en cas d’urgence !

Génial, pas vrai ! Ben oui mais il était aussi conseillé de bloquer l’accès au GSM en définissant un code secret d’accès pour le déverrouiller !

Fabuleux, pas vrai ? Ben oui mais si vous étiez inconscient ou plus en possession de tous vos moyens (qui a dit bourré ? Sortez svp !), les secouristes n’avaient pas accès aux contacts !

Et alors ! Et alors ! Hé hé, Zorro est arrivé é é ! Heu non pas Zorro mais bien le Smartphone !!!! Mais ouiiiii !

Avant Android 7 et IOS 8, on peut installer une application qui contient souvent ICE dans son nom où on peut remplir plus d’information que juste les noms et numéros de téléphone des contacts comme son groupe sanguin (mais non pas “sans gain”), les médocs importants qu’on prend (mais non pas la marque des clopes) et bien plus !

Cette application peut être visible sur l’écran de connexion du Smartphone sans devoir le déverrouiller de sorte que les secours peuvent y accéder directement !

Depuis Android 7, la fonctionnalité Fiche Médicale est disponible en natif (sans devoir installer une application) et accessible via “Appel d’urgence” de l’écran de déverrouillage.

Depuis IOS 8, l’application Santé est installée par défaut sur votre iPhone et fournit la même fonction !

Extraordinaire, pas vrai ?

Ben oui mais si les secours y ont accès sans devoir déverrouiller le Smartphone, il en va de même pour n’importe qui ayant votre Smartphone en main !
Soyez donc prudent et réfléchissez bien à ce que vous notez comme information dans ce gadget qui vous sauvera peut-être la vie un jour !

Li P’ti Fouineu vous salue bien !

 




Le Retour Discret du Virus Annuel: Tax-on-Web !

Bonjour le Monde !

pour ceux d’entre vous qui utilisent la déclaration d’impôt papier, le virus annuel est revenu discrètement dans vos boîtes aux lettres il n’y a pas très longtemps !
Rien de nouveau dans la façon de rentrer sa déclaration papier cette année sinon qu’on vous incite à passer à la version électronique depuis le web !

Pour la déclaration électronique, le petit mail discret est arrivé aussi et vous pouvez y aller; chaque année apporte son lot de difficultés car il faut utiliser un navigateur Internet qui fonctionne avec le site !
La page d’accès direct à Tax-on-Web semble avoir disparu, il faut d’abord passer par une page de connexion myMinFin vous donnant accès à plusieurs services en ligne.
Il y a actuellement 6 façons de se connecter:

  • avec la carte de Token; ça marche à tous les coups.
  • via l’application itsme; ça marche pour autant que votre Smartphone ou tablette n’ait pas de soucis.
  • avec le lecteur de carte d’identité qui est la méthode la plus répandue mais aussi la plus aléatoire… Il faut installer le programme EID et avec Firefox, il faut en plus installer l’add-on spécial, ensuite il faut espérer que votre lecteur de carte d’identité sera reconnu.
  • avec un code de sécurité envoyé par mail; je n’ai pas testé mais cela me semble peu sûr. Nécessite d’entrer d’abords vos clés numériques (je ne sais pas ce que c’est).
  • avec un code de sécurité via une application mobile (comme itsme). Nécessite d’entrer d’abords vos clés numériques (je ne sais pas ce que c’est).
  • avec une identification électronique reconnue au niveau européen. Je ne sais pas trop non plus de quoi il s’agit.

Il y a une petite vidéo sur https://youtu.be/RFeYiUVEjo0 qui explique un peu ça (un peu j’ai dit… très peu en fait).

Tout le monde devrait avoir sa carte personnalisée de token car cette méthode fonctionne à tous les coups. Très utile en utilisation principale ou si l’électronique devait faillir, ce qui n’arrive jamais, pas vrai ?
L’inconvénient est qu’il faille se connecter la première fois avec un lecteur de carte d’identité pour faire une demande en ligne depuis https://dt.bosa.be/fr/identification_authentification_autorisation/demande_de_token
Ceci dit, il y a aussi moyen de rendre dans un bureau d’enregistrement ou BOSA, il faut d’abord réserver par téléphone au 02 474 50 61.
Il faut aussi un certain délais pour l’obtenir…

Pour itsme, il faut utiliser votre Smartphone, installer l’application, créer un compte et valider votre connexion à votre compte MinFin. La 1ère fois que j’ai fais ça, il m’a fallu utiliser le lecteur de carte d’identité pour autoriser l’application itsme; j’espère que c’est plus simple maintenant.

J’ai refait les tests de connexion à Tax-on-Web cette année et cela semble mieux fonctionner que les autres années car presque toutes les combinaisons de navigateur et add-on EID (version stable de mars 2020, pas testé avec la version beta) fonctionnent depuis Windows:

  • Sans problème pour Firefox que ce soit avec le lecteur de carte, itsme ou la carte de token !
  • Bon aussi avec Google Chrome mais si vous avez l’antipub Ghostery, il faudra faire confiance au site de connexion (trust site) et même désactiver Ghostery pour utiliser le lecteur de carte d’identité.
  • Avec le navigateur CliqZ, cela ne marche pas avec le lecteur de carte car il est impossible d’installer l’add-on EID (CliqZ est basé sur Firefox). Pas de problème avec itsme et le token.
  • Avec Opera, aucun problème.
  • Avec le nouvel Edge (dit Chromium), pas de soucis non plus.
  • Avec Brave, j’ai eu quelques soucis de rafraîchissement avec itsme mais tout va bien avec le lecteur de carte d’identité et le token.

Donc, si vous avez un problème et que vous utilisez un bloqueur de publicité, pensez à le désactiver ou à faire confiance aux sites du gouvernement que vous devrez visiter pour entrer votre déclaration d’impôts.

Sur macOS, EID nécessite 10.12 au minimum et je n’ai donc pas pu tester le lecteur de carte d’identité sur mon iMac qui tourne sous 10.11 !
Je présume que itsme et le token fonctionnent dans problème mais je n’ai pas testé.

Je n’ai pas eu le temps de faire les tests sur Ubuntu, désolé aussi.

N’hésitez surtout pas à partager votre expérience en ajoutant votre commentaire à cet article, vous aiderez les autres !

Bonne chance à toutes et tous !

Li P’ti Fouineu vous salue bien !

 




Les sacs ré-utilisables pour les fruits et légumes et la balance !

Bonsoir le Monde !

La suppression des sacs en plastiques à usage unique est une très bonne chose !

Les sacs réutilisables ou en papier proposés à la place peuvent être une bonne chose mais soyez attentifs !!!!

Traditionnellement, le papier d’emballage chez le boucher ou le maraîcher est pesé en même temps que la marchandise !

Comme ce ne sont pas vos sacs, Il faut bien que le commerçant rentre dans ses frais et je suis tout à fait d’accord !

Édition: Marc L. me fait très justement remarquer en commentaire que, normalement, la balance est tarée avec un sac qui ne sera donc pas compté ! d’après Test-Achats, ce n’est pas le cas chez Delhaize ni dans les Hyper Carrefour ! Il y en a sans doute d’autres…
Fin d’édition.

Le truc qui me chipote, c’est que ce sac en papier ou papier/plastique est facturé un prix différent suivant le prix au kilo du produit qu’il emballe:

Exemple:

  1. j’achète 1 Kg de jambon à 10€/Kg ce qui n’est vraiment pas cher (promo chez Carrefour Market le 27 mai à Hamme-Mille) ! Comment ça qu’est-ce que je vais faire avec 1Kg de jambon ? C’est pour l’exemple, hein biloute !
  2. j’achète aussi 1Kg d’un autre jambon à 30€/Kg; si si ça existe !
  3. supposons que le papier d’emballage pèse 10gr (un emballage pour 6 tranches de jambon chez Dufrais pèse 11gr) pour chaque produit.
  4. Vous allez donc payer votre papier d’emballage 10 cents dans le premier cas et 30 cents dans le second cas !

Remarque n°1: sérieux ? Même à 10 cents, je crois que le commerçant rentre dans ses frais …
Remarque n°2: calculez donc combien de fois sur l’année vous payez ce papier d’emballage et la somme devient vite impressionnante !

Au moins que tu mets plus dedans, au plus que tu paies moins ! Et inversément !

Ça c’était avant !

Maintenant, vous pouvez amener vos récipients et le commerçant doit donc tarer la balance (la mettre à zéro) avec votre récipient vide avant de le remplir avec vos achats.
Hé oui, c’est une perte d’argent pour le commerçant; je suppose qu’il doit compenser ça. Donc ici, le produit peut augmenter de prix mais cela ne se voit pas !

Pour ce qui est des fruits et des légumes, il y plusieurs possibilités:

  • Le commerçant fournit des sacs en papier et on en revient à l’exemple du jambon ci-dessus (ex: Carrefour Market, marchés, etc).
  • Vous venez avec vos propres récipients => faites attention comment se passe la pesée pour ne pas payer le poids de votre récipient au prix de son contenu à chaque passage sur la balance.
  • Le commerçant vous vend des sacs réutilisables et on se retrouve dans le même cas que lorsque vous amenez vos propres récipients !

Avec les sacs réutilisables que vous avez achetés, il y a plusieurs cas de figure:

  • si vous avez acheté ces sacs chez Colruyt, ne retirez pas la grosse étiquette sur chacun d’eux car le code-barre doit être scanné à la caisse pour déduire les 37gr du sac de la pesée ! Vous devez donc faire bien attention que la caissière ou le caissier fasse bien cette opération sinon c’est vous qui payerez plus !
    Si vous utilisez ces sacs dans un autre magasin que ceux du groupe Colruyt, vous payerez le poids du sac à chaque pesée dans la majorité des cas ! Ouch ! 37gr donne donc 37 cents par pesée de 1Kg pour un produit à 10€/Kg !
  • si vous avez acheté des sacs réutilisables ailleurs, vous payerez leur poids à peu près partout sauf s’il y a moyen de tarer la balance avant ce qui est devenu très rare ! Avec une pesée à la caisse par exemple, difficile à faire !

Perso, j’ai 4 sortes de sacs réutilisables:

  • des sacs achetés au Colruyt dont le poids est en principe déduit de la pesée à la caisse des magasins du groupe Colruyt uniquement ce qui est plutôt bien pensé et fidélise la clientèle qui n’a évidemment pas envie de payer chaque fois pour 37gr ailleurs.
    Dommage qu’ils soient en polyester ! Remplacer du plastique par du plastique, même réutilisable, c’est pas top ! En plus on ne peut les laver que à 30° maximum et chacun sait que cette température ne tue pas les germes ce qui fait que ce sac n’est pas si durable que cela ! Pas d’indication pour un recyclage éventuel.
  • des sacs réutilisables Veggio achetés moins cher mais je ne sais plus où (je crois que c’est chez Lidl – édité: sur Internet -). Là, aucun code-barre, aucune indication de poids, différentes tailles et toujours en synthétique (matière pas indiquée). Celui-là, je paie son poids à tous les coups (8gr le petit, 12gr le grand). Lavable à 40° ce qui n’est pas mieux. Par contre il y a un sigle de recyclage mais impossible de savoir si ce sac est recyclable ou s’il contient des matériaux recyclés (voir signification des pictogrammes plus loin dans l’article).
  • des sacs verts en tissu marqués “légume” dont je ne me souviens plus non plus où je les ai achetés (mais je crois que c’est chez Aldi – édité: sur Internet aussi -). Le sac est doublé mais le tissu intérieur est 100% polyester et le tissu extérieur est 20% coton / 80% polyester ! Ce sac n’est lavable que à la main et donc niveau hygiène c’est pas ça non plus ! Un des deux a déjà le cordon de fermeture abîmé. En utilisant ces sacs, je paie également leur 37gr à chaque pesée non tarée ! Tarée ou pas tarée la pesée, telle est la 1ère question !

Certains me diront mais d’où tu sors Li P’ti Fouineu ? Il est évident qu’il faut utiliser des sacs en coton ! Je suis bien d’accord et j’en ai aussi (la 4e sorte en coton bio fairtrade payé très cher) mais je suppose que je ne dois pas être le seul à être tombé dans le panneau même si j’espère que si !

 

Les sacs en coton sont plus lourds que les autres, soyez donc encore plus attentifs à l’utilisation que vous en faites ! Tarée pou pas tarée la pesée, telle est la 2e question !

Pour la signification de quelques pictogrammes, un exemple ici.

Je trouve assez marrant qu’un commerçant puisse parfois gagner plus alors qu’il ne fournit plus d’emballage … Folle ou pas folle la pesée, telle est la 3e question !

Bon maintenant je n’ai sans doute pas pensé à tout, ce n’est que mon avis sur la question, je n’ai pas demandé l’avis d’un commerçant sur le sujet et je n’ai pas testé les solutions des autres magasins !

C’est à vous de compléter ce qui manque et vous pouvez commenter cet article si vous le souhaitez !

Édité: Merci à Marc L. pour corriger mes erreus (ou délires) !

Li P’ti Fouineu vous salue bien !

 




Li P’ti Fouineu est reviendu !

Bonsoir le Monde !

Le vieux russe à corona qui vient de Chine ne m’a vraiment pas “inspirationné” ces deux dernières semaines mais, dé-confinement et beau temps obligent, je repense à quelques élucubrations à publier !

Rassurez-vous, je ne suis jamais “partu” mais quand même bien “reviendu” (Johnny, sors de cet article) ! Quoi qu’est-ce que je raconte ? Grâce au COVID-19 (on dirait un nom de goulag), j’ai raté l’étude des participes passés à l’école … Le participe passé de “reviendre”, c’est quand même bien “reviendu”, non ?

J’espère qu’on va tirer quelques leçons de cette chienlit que ce soit chacun individuellement mais aussi au niveau de notre folle société !

Pas “inspirationné” d’accord mais quelques travaux sous le capot pour les deux sites quand même !
Comment ça “deux sites” ? Le blog sur https://ecollart.xyz et le site sur https://ecollart.info ! Prenez donc un peu de temps pour explorer les deux si pas encore fait !
Une fois n’est pas coutume, je me suis mis à repartager quelques bonnes blagues sur Facebook pour remonter le moral de mes “amis” et quelques infos utiles publiquement sur ma page (https://www.facebook.com/LiPtiFouineu/)

Pour le blog, continuation des changements pour envoyer les mails/newsletter de façon plus fiable; on verra si cet article-ci arrive bien chez vous ! J’en ai touché un mot dans mon article précédent.

Changements aussi pour gérer les redirections, sitemap et plan du site.
Dis Li P’ti Fouineu, je ne comprends rien à tout ça !

Explications:

  • Redirection: quand une page web est supprimée ou déplacée, vous recevrez une “Erreur 404” ou “Page not found” (page non trouvée) si vous essayez d’y accéder avec l’ancien lien (ou URL) que vous aviez sauvé dans vos favoris (ou bookmarks).
    Pour éviter cela, je dois créer une “redirection de type 301” vers le nouvel emplacement ou une autre page et … magie, la nouvelle page s’affiche sans erreur et les moteurs de recherche sont contents qu’il ne manque pas de page et ne rétrogradent donc pas le blog à la 50ᵉ page d’une recherche ! Sérieux, il y en a qui lisent plus que la première page des résultat d’une recherche ?
  • Sitemap: c’est une liste des pages, articles, tags/étiquettes, catégories et évènements du blog publiée dans un format particulier (XML) et destinée aux moteurs de recherche pour faciliter l’indexation (le catalogage) du blog.
    Vous pouvez visualiser le sitemap de Li P’ti Fouineu pour vos yeux ébahis sur https://ecollart.xyz/sitemap.xml !
  • Plan du site: c’est une liste similaire mais en plus simple, au format HTML et pour les humains cette fois, qui peut être utilisée comme une table des matières des pages et articles du blog depuis https://ecollart.xyz/about/plan-du-site/ !
    Plan du site se dit sitemap en anglais et Sitemap se dit plan du site en français ! Ouais, c’est la même “sauce” mais le format et le contenu sont différents. C’est tout de suite plus simple, pas vrai ?

Changement de plugin encore pour importer des tableaux Excel et les rendre visibles sur une page web: idée de prix des denrées alimentaires dans différents supermarchés, matos disponibles en prêt, la liste des bières que j’ai déjà dégustées et le service remplacement de piles de montre sont les 4 tableaux accessibles pour les membres inscrits uniquement. Le nouveau plugin est gratuit, l’autre je devais le payer 39$ chaque année ! Yesssss !
Vous ne trouverez pas ces pages dans le plan du site ni dans le sitemap car elles sont uniquement visibles après s’être connecté.

T’intion hein valet, c’est pas passke tu reçois la newsletter que tu es inscrit comme membre du site, ça n’es nin l’même ! Si tu veux t’inscrire comme membre du blog, c’est ici !
Ce système de membres est réservé aux amis et connaissances et n’est donc pas ouvert à tout le monde. Ne soyez donc pas vexé si vous n’obtenez pas le sésame !

Toutes ces fonctionnalités déployées sur le blog m’ont permis d’apprendre un peu de ce qu’on peut faire (et ne pas faire) avec WordPress ! Et tout ça sans coder/programmer, juste en utilisant des plugins disponibles et gratuits si possible

Pour le site INFO, moins de changements mais quelques recherches en cours pour:

  • rafraîchir le PWA (Progressive Web App), le plugin initial n’étant plus mis à jour; ce sera transposé sur le blog si OK
  • ajouter facilement une carte OpenStreetMap (Google Maps ? Cacaaaaa !) pour les pages de Voyages

Plugin par-ci, plugin par là, mais c’est quoi un plugin, saperlipopette ?

Le programme principal qui anime le blog est WordPress, il fournit les fonctions de base pour la publication d’articles et de pages.

Un plugin est un programme additionnel qui vient se “plugger” (se greffer) sur WordPress et qui apporte une ou plusieurs fonctionnalités supplémentaires.
Ces plugins sont développés par des passionnés et/ou des entités commerciales, certains sont gratuits et d’autres payants, certains sont mis à jour régulièrement et d’autres pas.

Par exemple, la protection de sécurité, la création de la newsletter, la partie du blog réservée aux membres sont des fonctionnalités apportées par des plugins.

Vous comprenez mieux maintenant le pourquoi des changements et rafraîchissements apportés…

Voilà pour la reprise ! Je suis super content de “repriser” les bonnes habitudes !
Comment ça on dit “reprendre” ? Ben non, sinon je dois équrire “Voilà pour la reprenure” ! C’est une ex-conception à la règle !

Ne m’embrouillationnez pas, hein ! J’ai eu mon diplaume !

Li P’ti Fouineu vous salue bien !

 

Logo WordPress




Étanche comment, la montre ?

Bonsoir le Monde !

Quand un Suisse te donne une montre, c’est toujours un bon mouvement !

Elle est vieille mais me fait toujours sourire …

Hé camarade, t’as vu ma nouvelle montre ? Elle est étanche, attention hein, 3 atmosphères que c’est marqué, je peux aller nager avec !

Hé bien non, camarade, elle supporte tout juste les éclaboussures légères !!!!

Pourquoi c’est mis 3 atm / 30 m / 3 bars, alors ?

Suivez le guide !

On trouve foison d’information sur Internet mais sur les 10 premiers sites que j’ai visités, il manquait chaque fois quelque chose !
Je ne suis évidemment pas un spécialiste mais voici une petite synthèse…

Pour commencer, il faut savoir que le degré d’étanchéité d’une montre se mesure suivant la pression qu’elle peut supporter exprimée le plus souvent en atm (atmosphère) mais aussi parfois en mètres ou en bars…
L’équivalent en mètres ne correspond absolument pas à une distance de plongée comme on le croit trop souvent.

  • 1 atm ou 1 bar ou 10 m est la pression qui existe en général au niveau de la mer (et donc PAS dans l’eau) !
  • le terme waterproof n’est absolument pas officiel pour les montres et veut seulement dire imperméable et donc pas étanche du tout !
  • le terme water resistant peut lui être utilisé de même que étanche et vous retrouverez un de ces termes sur votre montre plus ou moins étanche

Voyons maintenant les différents degrés d’étanchéité d’une montre et l’usage qu’on pourra en faire:

  • 1 atm / 10 m / 1bar ou aucune indication : ce modèle ne supporte pas l’eau ni même votre transpiration !
  • Water Resistant ou étanche sans autre mention : ce modèle résiste à votre sueur et de très légères éclaboussures mais ne peut absolument pas être immergée !
  • 3 atm / 30 m / 3 bars : ce modèle résiste à la pluie légère et aux éclaboussures légères. Il vaut mieux l’enlever pour se laver les mains ou faire la vaisselle. Il faut savoir que l’eau courante est sous une pression d’environs 2.5 bars.
  • 5 atm / 50 m / 5 bars : l’immersion calme est possible. Vous pouvez vous laver les mains, nager en piscine sans plonger et en restant en surface; OK pour le bain ou la douche mais pas trop chaude, l’eau.
  • 10 atm / 100 m / 10 bars : nage sportive possible de même que les sports aquatiques de surface et la plongée en apnée peu profonde.
  • 20 atm / 200 m / 20 bars : plongeons, plongée sans bouteille possible, sports aquatiques
  • 30 atm / 300 m / 30 bars : plongée avec bouteilles mais il vaut mieux utiliser une vraie montre de plongée pour cela !
  • 100 atm / 1000 m / 100 bars : plongée avec bouteilles en eaux profondes mais il vaut mieux utiliser une vraie montre de plongée pour cela !

Hé oui, la norme pour les montres de plongée est différente de celle des montres à usage domestique dont on parle ici !

De plus, il ne faut en aucun cas actionner les boutons poussoirs ou remontoirs sous l’eau ni soumettre la montre à des jets d’eau violents.

Il faut aussi éviter les endroits chauds et humides comme les saunas ainsi que les chocs thermiques comme bronzer 2 heures au soleil puis plonger dans l’eau froide !

Après un bain de mer (eau salée), il faudra très bien (mais avec précaution) rincer votre montre à l’eau douce et la sécher.

Le degré d’étanchéité d’une montre n’est pas valable à vie car les joints étanches s’abîment avec le temps mais peuvent parfois être remplacés.

Une montre peut être étanche à 30 m et prendre l’eau sous votre douche, pourquoi ?
Sans rentrer dans les détails physiques, il faut savoir que les tests de résistance à la pression faits par les constructeurs le sont en posant simplement le produit sous l’eau à une certaine profondeur pendant un certain temps sans mouvement et sans pression exercée.

Il suffit de voir les appareils pour tester l’étanchéité des montres qu’on trouve assez facilement et pas trop chers pour comprendre cela.
Soyez prudents quand même avec ces appareils car 4 ou 6 bars est déjà une forte pression avec des risques d’explosion.

C’est bien beau tout ça mais qu’en est-il de ma montre connectée étanche ? Il n’y a aucune de ces indications inscrite dessus !

C’est normal car c’est une autre norme qui définit le degré d’étanchéité d’un appareil électronique: c’est l’Indice de Protection ou norme IP !

Votre SmartWatch étanche sera le plus souvent étiquetée IP67 et/ou IP68 !

Les deux chiffres derrière IP indiquent le degré de protection:

  • le premier chiffre (ici 6) indique la protection contre les solides
  • le deuxième chiffre (ici 7 ou 8) indique la protection contre l’intrusion d’eau

Wikipédia étant notre amie, rendez-vous pour en savoir plus grâce à un tableau très bien fait sur https://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_protection

Quand vous aurez parcouru cette norme vous reviendrez à cet article un peu frustré car je ne comprends pas pourquoi IP67 est dit étanche et IP68 n’est pas clair, pas vrai !
Il faudra lire attentivement le mode d’emploi ! Savez bien, le truc qu’il n’y a jamais ou alors pas dans votre langue et qui fait 2 pages et demie alors que le texte de garantie fait 50 pages que personnes ne lit jamais !
Quand vous saurez en plus que IP68 ne veut pas dire que l’appareil est aussi IP44 par exemple, vous comprendrez qu’il vaut mieux ne pas utiliser une SmartWatch sous l’eau ni trop faire confiance à ce qu’on vous a raconté !

Li P’ti Fouineu vous salue bien !




Traducteurs et transcripteurs !

Bonjour le Monde !

Je reçois ma feuille de paie en flamand et je n’y comprends rien (authentique) ! Le flamand qui travaille en Wallonie, c’est l’inverse et tout aussi incompréhensible ! Merci la Belgique Fédérale ! Engagez-vous, rengagez-vous qu’y disaient !

Cet article sur Internet m’a l’air bien mais je ne comprends pas la langue dans laquelle il est écrit !

Mais que veut dire ce mot espagnol ? Comment on dit ça encore en anglais ?

Qu’est-ce qu’il  broubelle le bébé ? Comment ça ? Ça ne marche pas pour traduire le “bébé” ? Ah bon !

Les outils gratuits (ou pas) de traductions sont là pour vous !!!!
Pour le bébé, la grande sœur ou le grand frère fait ça très bien !
Non, je n’ai pas de solution s’il n’y a pas de grande sœur ou de grand frère… Y commence à m’énerver l’aut’ là !

On connaît tous Google Traduction, Bing Traduction, Deepl, Reverso et la pléthore d’autres sites de traduction en ligne qui sont là pour vous aider !
Même si leur traduction n’est pas toujours de qualité, elle est souvent suffisante pour permettre une compréhension générale pour du langage courant.

J’ai déjà parlé de Deepl qui fournit une traduction un peu meilleure que Google et Bing mais je voulais signaler qu’il existe maintenant un petit programme Deepl pour Windows qui s’active lorsque vous sélectionnez du texte et faites CTRL-C deux fois pour vous traduire le texte sélectionné. Le premier CTRL-C envoie le texte sélectionné vers le presse-papier et le 2ᵉ vers Deepl sur Internet qui renvoie la traduction.
Le gadget existe aussi pour Mac maintenant (10.13 ou High Sierra au minimum) mais malheureusement seulement en ligne de commande pour Linux pour l’instant.

Pour les sites web, il y a 2 écoles: ceux qui fournissent leurs pages complètement traduites pour chacune des langues qu’ils supportent ou ceux qui utilisent l’outil Google à la volée comme le blog de votre serviteur (colonne de droite vers le bas) ! Au moins on est pas obligé de faire de fastidieux copier-coller pour avoir une traduction…

On peut aussi parler des traducteurs simultanés qui permettent une conversation écrite ou même parlée entre deux personnes ne parlant pas la même langue !
Encore un truc utopique ! Comment ça utopique ? Ben oui, avant qu’on puisse re-voyager …

Un des meilleurs dans le genre et gratuit est Microsoft Translator disponible pour Windows, Android et iPhone. Il permet même d’organiser une conférence électronique ou chacun s’exprime dans sa langue ! Impressionnant !

Et un transcripteur alors, c’est qu’est-ce que c’est ?

Un transcripteur est un programme qui écrit ce que vous lui dictez ! Ahaaaa, là je vois bien que ça vous allume tout d’un coup !

Le plus abouti semble être celui de … Google qui s’appelle “Transcription Instantanée” pour Android ! Assez impressionnant…
Pour IOS, peut-être l’appli “Dicter – Parler au Texte“; dites-moi si ça marche bien via les commentaires…
La dictée existe sur Windows 10 mais c’est comme pour Cortana, ce n’est pas disponible pour le français de Belgique … Il faut basculer la langue de votre Windows 10 en français de France … Hé oui ! Je n’ai donc pas testé.
Sur Mac, il y a Siri et/ou une application de dictée aussi mais que je n’ai pas pu tester…

Voilà peut-être de quoi explorer de nouveaux horizons via l’informatique pendant vos longues journées de confinement !

Prenez soin de vous !

Li P’ti Fouineu vous salue bien !