Écrans LED et OLED, épargnez vos yeux !

Bonsoir le Monde !

Vous n’avez que deux yeux et nos écrans les détruisent à petit feu !

Smartphones, tablettes, PC (Linux, Mac et Windows), télévisions, lecteurs MP3, thermostats, assistants domestiques en tout genre, les écrans LED/OLED sont partout et bombardent nos yeux d’une lumière intense, d’images très colorées et … de lumière bleue !!!!

Notre éclairage actuel, fait majoritairement de LEDs, en rajoute une bonne couche !

Ce n’est pas pour rien que les LEDs sont fortement déconseillées pour les crèches et chambres de jeunes enfants qui ont des yeux immatures filtrant mal la lumière bleue !

Nos yeux ont été conçus par mère nature pour la lumière naturelle et pas vraiment pour un ersatz artificiel qui ne lui ressemble pas ! Pour la lumière naturelle, la puissance est répartie sur tout le spectre lumineux ce qui n’est pas le cas des éclairages artificiels.

Il est prouvé que l’exposition à la lumière bleue modifie le rythme circadien et perturbe donc le cycle du sommeil mais est aussi nocive pour la rétine (macula, cataracte) !
Faites donc une recherche avec les mots-clés “lumière bleue” dans votre moteur de recherche préféré pour avoir une idée de l’ampleur du problème !

Or que fait-on le soir ? On regarde un bon film à la télé ou on fait une partie de son jeu préféré avant d’aller dormir, pas vrai ? Bam ! Lumière bleue !

Il se fait aussi qu’on cligne moins des yeux quand on est absorbé par ce que l’on regarde ! Assèchement des yeux !

Perso, mon boulot est 90% sur écran et mon hobby est 100% sur écran !!! Résultat il y a déjà quelques années, l’impression d’avoir des yeux gros comme des boules de l’Atomium le soir et difficultés d’endormissement même si je suis bien fatigué !

Les parades ?

  • pas d’écran une heure avant d’aller dormir
  • des gouttes dans les yeux (ça aide mais ça ne résout rien)
  • lunettes spéciales écrans avec filtre bleu
  • utilisation de programmes diminuant la lumière bleue

Tout un ré-apprentissage, pas vrai ?

Parents, pensez à vos enfants qu’ils ne finissent pas avec des loupes sur le nez à 30 ans et mal-voyants sévères pas très longtemps plus tard

Pour les 3 premiers points, je ne sais pas vous aider mais pour les programmes, oui !

Essayez de choisir les thèmes sombres et/ou le mode nuit pour vos applications préférée quand le choix existe et utilisez les outils disponibles pour réduire l’exposition à la lumière bleue nocive autant que faire se peut !

Les PC portables ont quasi tous des touches spéciales permettant de régler la luminosité; c’est déjà un bon début mais il manque le contrôle de la température de couleur qui influe sur la lumière bleue.

Suite à une étude disant que les thèmes clairs favorisaient la concentration, tout les fabricants et éditeurs ont tout produit en blanc pétant mais en fait ce n’est vrai que pour une courte période d’une heure ou deux après quoi les yeux fatiguent très vite ! Le thème sombre est heureusement de retour un peu partout (mais ce n’est pas encore un choix généralisé; ex: la plupart des sites commerciaux; ben tiens donc !)

  • Les PC Linux utilisant le bureau GNOME peuvent facilement contrôler l’affichage via Paramètres – Écrans – Mode Nuit en activant la fonctionnalité et en choisissant la “Température de couleur”
    Mode nuit GNOME
  • Windows 10 possède aussi un mode nuit ou thème sombre et permet aussi de choisir la température de couleur et donc de diminuer la lumière bleue nocive. Rendez-vous dans les paramètres d’affichage
    Mode Nuit sous Windows 10

     

  • Sur les Smartphones et tablettes, le mode nuit existe depuis IOS 13 et Android 10 (paramètres d’affichage). Pour les versions antérieures, une intégration dépend du fabricant mais il est toujours possible d’utiliser une des nombreuses applis qui fournissent cette fonctionnalité…
  • Pour Mac, Linux et Windows, il existe plusieurs programmes gratuits comme par exemple un des premiers, f.lux depuis 2008, permettant de contrôler luminosité et lumière bleue sur toutes les plateformes. J’utilise f.lux avec satisfaction depuis des années mais il ne s’installe plus sur Ubuntu 20.04 où j’utilise donc le mode nuit décrit plus haut.

Ne négligez pas le contrôle de la lumière bleue des écrans et de l’éclairage LED et vous garderez vos yeux en bon état plus longtemps !

Li P’ti Fouineu vous salue bien !

 




OpenOffice.org, OpenOffice, LibreOffice, c’est quoi la différence à la fin ?

Bonsoir le Monde !

Un petit article sur l’histoire de LibreOffice qui est une excellente suite bureautique complète, gratuite et en Open Source proposant une alternative tout à fait crédible à Microsoft Office sur Windows, Linux et macOS !

L’histoire démarre en Allemagne avec la société Star Division créée par un garçon de 16 ans en 1985 et utilisant un garage comme local commercial. Ce garçon crée StarWriter avec quelques amis, il s’agit d’un traitement de texte très connu à l’époque !

Par la suite, StarWriter devient StarOffice qui se veut une alternative moins chère à Microsoft Office.
StarOffice 3.1 sera portée sur Linux.
En 1998, le fondateur de Star Division rend StarOffice gratuite pour une utilisation privée !

Sun Microsystems rachète Star Division et StarOffice en 1999 et, toujours pour concurrencer Microsoft Office, StarOffice 5.1a devient totalement gratuite, que ce soit pour un usage privé ou commercial !
En octobre 2000, le code source est rendu public ce qui engendrera la naissance de OpenOffice.org 1.0 en 2002.
StarOffice, dès lors basée sur OpenOffice.org, évoluera encore jusqu’à la version 9 et OpenOffice.org jusqu’à la version 3.3.1

En 2010, Oracle rachète Sun Microsystems et les développeurs de OpenOffice.org mécontents de la méthode “Oracle” créent, en 2011, la fondation “The Document Foundation” et la suite bureautique LibreOffice basée sur OpenOffice.org !
Le développement de OpenOffice.org s’arrête en 2011 et Oracle cède alors le code à Apache Software Foundation qui lance la suite bureautique OpenOffice basée aussi sur OpenOffice.org !

Le développement de Apache OpenOffice s’arrête en 2014, les nouvelles versions ne recevant que des corrections de bug ou de faille de sécurité.

LibreOffice est donc la seule de la lignée qui soit actuellement en développement actif et je conseille donc à ceux ayant encore OpenOffice.org ou Apache OpenOffice de passer à LibreOffice !

Petit résumé:

  • StarOffice née StarWriter dans un garage en 1985 est à la base de OpenOffice.org mais évoluera encore jusqu’en 2009 avec la version 9
  • OpenOffice.org 1.0 sort en 2002 et est à la base de Apache OpenOffice et LibreOffice; la dernière version de OpenOffice.org est la 3.3.1 en 2011
  • Apache OpenOffice 3.4 sort en 2012, n’est plus développée depuis 2014 et est en fin de vie; la dernière version sortie en 2019 est la 4.1.7
  • LibreOffice 3.3 est crée en 2011 et en est à la version 6.4.4 sortie en mai 2020

LibreOffice est installée par défaut avec beaucoup de distributions Linux comme Ubuntu !
LibreOffice est aussi disponible pour Windows et macOS.
Sur Android et IOS, c’est Colabora Office, basée sur LibreOffice, qu’il faut chercher: la première version est sortie cette année !

Dans LibreOffice, vous trouverez Writer à la place de Word, Calc pour remplacer Excel, Impress au lieu de PowerPoint, Base au lieu d’Access et Draw qui est un programme de dessin vectoriel. Il y a aussi un module mathématique.
Essayez et adoptez LibreOffice depuis le site officiel francophone: https://fr.libreoffice.org/

Voilà, j’espère avoir dissipé un peu le mystère de cette belle histoire…

Il existe encore plein d’autres suites bureautiques plus ou moins complètes et plus ou moins gratuites ayant “Office” dans le nom, c’est la richesse d’Internet, à vous de voir ce qui vous convient !

Le P’ti Fouineu vous salue bien !

 




Smartphone et Informations Médicales d’Urgence !

Bonjour le Monde !

Au Bon Vieux Temps du Rock & Roll où on avait un GSM (Global System for Mobile), il était conseillé d’ajouter ICE (In Case of Emergency) ou ECU (En Cas d’Urgence) devant les noms des contacts à prévenir en cas d’urgence !

Génial, pas vrai ! Ben oui mais il était aussi conseillé de bloquer l’accès au GSM en définissant un code secret d’accès pour le déverrouiller !

Fabuleux, pas vrai ? Ben oui mais si vous étiez inconscient ou plus en possession de tous vos moyens (qui a dit bourré ? Sortez svp !), les secouristes n’avaient pas accès aux contacts !

Et alors ! Et alors ! Hé hé, Zorro est arrivé é é ! Heu non pas Zorro mais bien le Smartphone !!!! Mais ouiiiii !

Avant Android 7 et IOS 8, on peut installer une application qui contient souvent ICE dans son nom où on peut remplir plus d’information que juste les noms et numéros de téléphone des contacts comme son groupe sanguin (mais non pas “sans gain”), les médocs importants qu’on prend (mais non pas la marque des clopes) et bien plus !

Cette application peut être visible sur l’écran de connexion du Smartphone sans devoir le déverrouiller de sorte que les secours peuvent y accéder directement !

Depuis Android 7, la fonctionnalité Fiche Médicale est disponible en natif (sans devoir installer une application) et accessible via “Appel d’urgence” de l’écran de déverrouillage.

Depuis IOS 8, l’application Santé est installée par défaut sur votre iPhone et fournit la même fonction !

Extraordinaire, pas vrai ?

Ben oui mais si les secours y ont accès sans devoir déverrouiller le Smartphone, il en va de même pour n’importe qui ayant votre Smartphone en main !
Soyez donc prudent et réfléchissez bien à ce que vous notez comme information dans ce gadget qui vous sauvera peut-être la vie un jour !

Li P’ti Fouineu vous salue bien !

 




Localisation d’urgence sur vos Smartphones

Bonsoir le Monde !

Simon Gautier, randonneur français, a réussi à appeler les secours après une chute en Italie mais est quand même décédé sans doute faute de voir les secours capables de le localiser plus rapidement car Simon n’a pas su expliquer où il se trouvait, parce que il aura fallu plusieurs jours pour obtenir de l’opérateur de quelle cellule (antenne) il appelait mais aussi parce que la technologie AML n’est pas encore utilisée en Italie !

Ce décès tragique a en effet relancé les discussions autour d’une technologie disponible de puis 2016 sur les Smartphones Android et depuis 2018 pour les Smartphone Apple mais malheureusement pas encore mise en œuvre par tous les services de secours internationalement et qui aurait peut-être sauvé Simon Gautier comme déjà beaucoup d’autres …

Comment ça marche ?

La technologie AML (Advanced Mobile Location) active le GPS et les données mobiles voire le WIFI de votre Smartphone dès que vous appelez un numéro d’urgence comme le 112 et envoie un SMS aux secours contenant la meilleure localisation que l’appareil ait pu déterminer !

La précision est nettement supérieure, en général quelques dizaines de mètres, à ce que l’on peut obtenir d’une antenne, souvent plusieurs kilomètres carrés, et permet donc une meilleure efficacité des services de secours qui doivent donc mobiliser moins de moyens pour retrouver une victime.

Ce système ne demande pas d’avoir une connexion “données mobiles” active (ni WIFI) et l’envoi d’un SMS est assez fiable même en cas de mauvaise connexion avec l’antenne GSM.

L’implémentation de Google sur Android date de 2016, s’appelle ELS et fait partie du service Google Play de sorte que la technologie est disponible sur presque tous les Smartphones Android depuis la version 2.3.7 (Gingerbread) pour autant que les mises à jours aient été faites.

Apple a traîné un peu plus pour finalement implémenter cela dans IOS version 11.3 et suivantes en mars 2018

L’utilisateur n’a absolument rien à paramétrer sur le Smartphone et le SMS n’apparaît pas dans la liste des SMS envoyés, ce que je trouve très dommage car comment savoir qu’il a bien été envoyé ?

Mais encore ?

Il y a actuellement 15 pays ayant déployé la technologie dont la Belgique ! L’Italie et la France ne font pas encore partie du lot mais tous les pays de l’ Union Européenne devront avoir mis en place cette technologie pour décembre 2020 au plus tard. La liste des pays est sur Wikipédia mais seulement en anglais: https://en.wikipedia.org/wiki/Advanced_Mobile_Location ou sur le site de l’EENA: https://eena.org/aml/

Pourquoi Apple a traîné la patte ? Apple souhaitait plutôt envoyer ce SMS à un proche à définir ce qui peut éventuellement se comprendre du point de vue de la vie privée. Du coup, la rapidité de Google devient suspecte mais celui-ci affirme ne pas collecter cette information. Perso, si il n’y a vraiment que les services de secours qui l’utilisent, ça ne me dérange pas.

La question du respect de la vie privée n’est pas si saugrenue que cela quand on sait que l’utilisateur n’a aucun contrôle ou moyen de vérifier quoi que ce soit ! Qu’est-ce qui déclenche le processus, uniquement l’appel du numéro d’urgence ? Qui programme ce numéro ? Vers quel “SMS endpoint” le message est-il envoyé ? Qui programme ces “endpoints” ? Quand le SMS a-t-il été envoyé exactement ? Le standard AML prévoit aussi d’envoyer ce même message de localisation via HTTPS vers un site web (et donc via les données mobiles et/ou le WIFI); c’est l’implémentation (normalement les services de secours) qui décide d’utiliser soit le SMS, soit l’HTTPS, soit les deux. Sachant que les services de secours dépendent le plus souvent des gouvernements, Big Brother n’est pas loin !

Les SMS ne sont pas encryptés et peuvent donc potentiellement être interceptés par un pirate ou un policier (qui a dit c’est parfois la même chose ?) qui aura donc un accès facile à son contenu. Le risque se situe plus entre l’antenne et l’opérateur que entre le Smartphone et l’antenne, quoique…

Les SMS n’offrent aucune garantie de délivrance et peuvent être bloqués temporairement (le plus courant) ou complètement pour diverses raisons (priorité au trafic communication, panne ou maintenance, etc..). Il est toujours bon de le rappeler !

Pour l’instant, le système AML ne doit pas s’enclencher si on est en “itinérance” (roaming). Important à savoir si on est à l’étranger !

Je me suis demandé “quid de la batterie” avec AML, en situation d’urgence il faut éviter les consommations inutiles afin d’augmenter l’autonomie du Smartphone.
La lecture des recommandations du standard m’a appris que le niveau de charge de la batterie est testé avant d’enclencher le GPS, le WIFI et les données mobiles et laisse la priorité à l’appel vocal en cas de batterie faible (c’est le fabricant du Smartphone qui fournit le seuil critique). Le GPS, le WIFI et les données mobiles sont coupés après l’envoi du SMS si ces fonctions n’étaient pas actives avant que le processus AML ne démarre.

En conclusion :

AML est une technologie qui permet de sauver des vies en gagnant un temps précieux sur la localisation de la victime.

C’est donc une bonne idée d’emporter son Smartphone comme ange gardien en escapade mais n’oubliez pas qu’il faut quand même avoir du signal ! Sans signal, pas d’appel, pas de SMS…

Pour les curieux :

Comment traduire un site en français: https://www.femmeactuelle.fr/vie-pratique/high-tech/comment-traduire-une-page-web-33895 (n’installez pas d’extension pour faire ça)

AML sur Wikipédia: https://en.wikipedia.org/wiki/Advanced_Mobile_Location (en anglais)

ELS chez Google: https://crisisresponse.google/emergencylocationservice/ (en anglais)

AML chez EENA: https://eena.org/aml/ (en anglais)

Li P’ti Fouineu vous salue bien !

 




VPN gratuits ? Késako ?

Bonjour le Monde !

Le VPN ou Virtual Private Network (réseau privé virtuel) est utilisé par les sociétés pour permettre à leurs salariés de connecter leur PC de façon sûre et encryptée vers la maison-mère d’où qu’ils se trouvent en créant une espèce de tunnel ou tuyau de communication direct et protégé entre le PC et le serveur VPN.
On parle de tunnel VPN car la communication étant encryptée, aucun serveur intermédiaire ne sera capable de la traduire ni de la comprendre car n’ayant pas la clé de décryptage.
Le serveur VPN est dans ce cas situé dans l’enceinte de la société et permet d’atteindre l’intranet (réseau intérieur) de la société.

Un VPN pour un utilisateur privé à la maison permet:

  • d’apparaître sur l’Internet comme venant d’un autre pays que son pays d’origine
    • Ceci permet d’utiliser informations et programmes qui seraient bloqués dans le pays d’origine que ce soit pour de bonnes ou de mauvaise raisons
  • d’encrypter la communication entre votre PC et le serveur VPN (plus d’encryption après le serveur VPN)
    • Ceci permet de s’affranchir des risques de piratage/virus lors de l’utilisation de WIFI public peu sécurisés ou compromis.
      C’est l’utilisation la plus utile d’un VPN pour tout le monde
    • Ceci permet aussi de garder ses communications privées en limitant ce que votre fournisseur Internet et autres peut faire de vos données que ce soit pour de bonnes ou de mauvaises raisons.
      C’est la deuxième raison valable d’utiliser un VPN

Dans ce cas, le serveur VPN est situé quelque part sur Internet et n’est pas dédicacé à une société ou un réseau en particulier. C’est ce serveur qui fait vos requêtes à votre place.

On voit assez vite que le VPN vous rend un peu de liberté et de confidentialité sur Internet mais vous expose aussi plus facilement à des comportements illicites dans votre pays sans même parfois que vous ne le sachiez !

Exemple: Molotov TV est un programme français gratuit qui permet de recevoir plein de chaînes TV habituellement payantes mais n’est pas autorisé en Belgique.
L’utilisation d’un VPN vous permet d’utiliser Molotov TV comme si vous étiez connecté en France mais, ce faisant, vous vous exposez à de lourdes amendes si vous regardez des émissions n’ayant pas d’accord de droits avec la Belgique.
Netflix et ses séries disponibles seulement aux USA, même combat !
Télécharger des séries Netflix bloquées dans votre pays par le même principe est tout-à-fait illégal !
Le service VPN vous permet de faire cela mais c’est vous qui restez responsable de ce que vous faites…
Il faut évidemment que vous vous fassiez prendre mais, perso, je trouve que le jeu n’en vaut pas la chandelle….

Notez que si vous souhaitez simplement télécharger du contenu bloqué dans votre pays, vous pouvez aussi utiliser un fournisseur de Proxy gratuit.
Il s’agit d’un tout autre service que le VPN, Il n’y pas d’encryption dans ce cas et le trafic peut être facilement intercepté/analysé par votre fournisseur Internet ou autres.
Pas de protection non plus contre les points WIFI foireux avec ce système.

Pour utiliser un “tunnel” VPN, il vous faut donc un client VPN qui va se connecter au serveur VPN du fournisseur que vous choisirez.

VPN

Le client VPN est un programme installé sur votre PC, Smartphone ou tablette.
OpenVPN décrit ci-dessous est un client VPN.
Windows 10 inclut son propre client VPN (cliquer sur l’icône de notification en bas à droite de l’horloge, puis VPN)
Presque tous les fournisseurs de VPN offre un client VPN à télécharger qui facilite la configuration.
D’autres fournissent simplement les paramètres à utiliser et parfois aussi un fichier de configuration pour OpenVPN.

Windows 10 permet donc l’utilisation d’un VPN sans installer le moindre programme.
Comme Windows 10 est truffé de “spyware” (petits programmes espion) de Microsoft, je ne lui ferais pas confiance si vous utilisez votre VPN pour contourner des droits d’accès…
Pas de soucis si c’est juste pour encrypter vos communications.

OpenVPN est un très bon programme client VPN gratuit en Open Source et est, à mon sens, préférable au client VPN de Windows 10.
Si vous comptez faire du téléchargement “dédouané”, utilisez plutôt un PC Linux avec le même OpenVPN mais à vos risques et périls.
Certains services VPN fournissent directement un fichier de configuration pour OpenVPN rendant ainsi les choses plus faciles à configurer.
Pour les geeks, FreeLAN est un autre client gratuit en Open Source.

L’inconvénient d’utiliser un serveur VPN est que vous serez limité par les capacités de ce serveur, d’où les différentes formules que l’on trouve dans les offres gratuites: limité en GB par période, limité en nombre de connexions, limité en vitesse de surf,  clé d’encryptage plus ou moins forte, nombre limité de lieux de sortie sur Internet, limité en protocoles de communication utilisables, etc…

Sur l’Internet, on trouve des fournisseurs de serveurs VPN gratuits et bien entendu payants.

Petit tour d’horizon des services gratuits en Novembre 2017 (infos fournisseur):

Service

Limite

de Data

Limite de

connexions

Lieux

Type

de clé

Limite

protocoles

Config

OpenVPN

Pub

Client

Log

Limite de

vitesse

Note

TunnelBear

0.5/mois

5

20+

AES-256

Non

?

?

Win, Mac,

Android, IOS

Non

Non

+1GB if Tweet

WindScribe

10/mois

Non

11

?

?

Non

Non

Win, Mac,

Linux, Android,  IOS et +

Non

?

+5GB if Tweet

+1GB per friend

HIDEme

2/mois

1

3

?

Oui

?

Non

Win, Mac,

Android, IOS

Non

3Mb/s +

à renouveler tous les mois

SecurityKiss

0.3/jour

?

4

?

Oui

?

Non

Win, Mac,

Linux, Android,  IOS et +

Oui

Pas d’inscription nécessaire

VPNBOOK

Non

?

6

AES-256

AES-128

Oui

Oui

?

Non

?

?

En anglais

 

Li P’ti Fouineu vous salue bien !

 

 




Court essai de Virus Keeper Free

Bonjour le Monde !

Dans les news de juin, je vous ai annoncé un nouvel antivirus gratuit et français, Virus Keeper free.
Il me semblait bien car intégrant une protection antivirus ET antimalware en temps réel !

Je l’ai testé une petite semaine et il tient la route comparé aux concurrents que sont Windows Defender, Avira, AVG free et Avast !

Il m’a quand même fait quelques bizarreries qui font que je ne le conseille pas encore au non-geeks:

  • Sa mise à jour ne passe pas inaperçue, un son de notification l’annonce => ça fait peur la première fois car ce n’est pas un son habituel et le message de notification n’apparaît pas toujours au même moment.
  • Cette mise à jour prend son temps mais la seule chose qu’on en voit est le téléchargement; on a aucune idée du moment où la mise à jour est terminée et si tout s’est bien passé.
  • Pire, pendant la mise à jour, l’icône de sécurité de Windows 10 (une sorte de blason) passe au rouge et y reste même longtemps après un délais où la mise à jour devrait être terminée. Il faut faire clic droit sur cette icône, ouvrir le gadget de sécurité et choisir “la redémarrer”.
  • Un peu embêtant aussi est le fait qu’il fait sa mise à jour au démarrage et cela retarde le moment où l’on peut utiliser son PC.
  • Virus Keeper m’a annoncé avoir arrêté une menace/malware de niveau moyen (mon PC ne faisait rien du tout à ce moment) et me suggérait de passer à Virus Keeper Ultimate payant, évidemment ! Tout ce qu’il faut pour m’ énerver !
  • Pire, je n’ai absolument pas trouvé trace de cette alerte dans les journaux et quarantaine de Virus Keeper ! Ça sent la fausse détection pour faire de la pub de la version payante ! Y m’énerve, y m’énerve !

Bref, pas mal mais peut mieux faire et je suis donc retourné à Windows Defender qui fait tout en arrière-plan, possède aussi une protection anti-malware, n’emmerde personne avec des publicités dont on n’a que faire (sinon on n’aurais pas pris un gratuit, pas vrai ?), ne fait pas de bruit et laisse l’icône de notification de sécurité bien verte (no stress) !

Pour le choix d’un antivirus, demandez autour de vous qui utilise quoi, visitez AV-TEST (organisme de test d’antivirus apparemment indépendant) et faites votre choix…
Pour PC sous Windows 10, mon choix en gratuit est Windows Defender (inclut dans Windows 10)
Vous avez un Mac, lisez donc ceci: http://www.securitemac.com/antivirus-mac
Plutôt Linux, lisez donc ceci: https://www.dsfc.net/infrastructure/securite/faut-il-installer-un-antivirus-sur-le-desktop-linux/
Chaque firme y va de son antivirus sur tablette et Smartphone, pour le peu d’expérience que j’en aie, je vous conseille Lookout pour le moment, il est léger et fait le boulot, il a été conçu pour ces petits appareils contrairement aux autres qui viennent le plus souvent du monde PC.

Li Pti Fouineu vous salue bien !