Cloner son disque dur vers un plus grand !

Bonsoir le Monde !

Admettons que j’aie un super PC portable avec un CPU I7, 16GB de RAM DDR4 et Windows 10 qui va bien !
Ben oui, ça arrive, il suffit d’être moins exigeant qu’avec les anciennes versions de Windows et tout le monde est content ! Non ? Ah bon !

Et je mets des photos de mon Smartphone 13 Mégapixels et je mets des films HD et je surfe sans nettoyer les fichiers temporaires et … mon disque ou SSD est plein et me dit “fourte” !

Ouais mais, ouais mais, ouais mais !
Moi, je veux garder tous ces brols que j’ai mis des plombes à télécharger via mon Internet que je paye très (trop) cher et qui ne fait que 15 Mb/s de vitesse au lieu des 50 Mb/s annoncés et qui coupe de temps en temps ! Même que j’ai dû re-télécharger le truc en cours, ce qui a flingué mon forfait de 300 GB de data et que je me suis retrouvé avec une ligne Internet anémique pour la dernière semaine du mois !
Mais si, vous savez bien, quand on dépasse son forfait de data, la vitesse d’internet est bridée à une vitesse ridicule qui ne permet que de lire des mails lentement et sans image !

Avec les anciens PC au format tour, fastoche, il suffisait d’ajouter un disque en plus; mais mon portable n’accepte qu’un seul disque, lui !

Ouais mais je me souviens d’un geek qui m’a fait un clone (une copie) de mon disque sur un autre plus grand et il a installé ce dernier à la place de l’autre et le tour était joué !

Voui voui voui ! Essayons ça fissa ! Il y avait longtemps que je n’avais plus essayé cette technique…

Depuis le bon vieux temps du Rock & Roll, la capacité des disques a été multipliée au moins par 10 et donc le temps de copie aussi !!!

Sur un portable, il faut connecter le futur disque/SSD SATA/mSATA/M2 via USB qui n’est pas toujours USB3 (l’USB2 est 6x plus lent que l’USB3) et même si le port USB est en version 3, l’adaptateur utilisé lui n’est pas toujours USB3 non plus (en plus, il faut en avoir un d’adaptateur)…

Bref, il faut compter 5 à 6 heures pour 400 GB à copier via USB2 si effectué sous Windows avec le réseau débranché, l’antivirus désactivé et tout les programmes fermé sauf celui de clonage évidemment. On gagne environs 30% de temps en utilisant un outil depuis une clé USB bootable (exemple: Gandalf PE) mais il faut au moins 3 ports USB.

Il faut enfin que le clonage ne rate pas comme je viens d’expérimenter après 4 heures de copie !
Là aussi aucune explication pourquoi ça a foiré sinon un truc incompréhensible du genre “read broken pipe” !
On est bien, Tintin !

Une fois que c’est réussi (supposition gratuite et très optimiste) on remplace le disque du portable avec le nouveau et le tour est joué ?

Que nenni, hein ! Rastrin hé valès !

Primo, les PC portables modernes ne permettent pas le remplacement facile du disque dur ou SSD et il faut souvent tout démonter pour y arriver.
Comment ? Je perds ma garantie si j’ouvre le bazar ? Sans blague ! Mais je présume que mon vendeur peut me faire ça pour une somme très modique, non ?
Quoi ! Combien ? J’y crois pas ! Au vol !

Secundo, une fois le nouveau disque installé, il y a de grande chance que le PC ne démarre pas ! Il faut alors faire une “réparation” du système de démarrage de Windows ce qui échoue souvent lamentablement sans vous fournir d’explication (encore !).

Les problèmes de démarrage d’un disque cloné peuvent être causés par toute une série de mauvaises raisons:

  • boot block invalidé par un disque trop différent de l’original; on parle de géométrie et/ou de partitions placées à des endroits différents
  • “Bios” UEFI verrouillé sur l’ancien ID du disque
  • licence Windows qui peut considérer que trop de changements sont intervenus
  • programme de clonage qui ne sait pas gérer les technologies de partitionnement des disques; anciennement basée sur MBR et Bios, actuellement basée sur GPT et UEFI
  • et j’en passe et des meilleures !

Donc le YAKA cloner et changer de disque ne marche pas si souvent que cela et j’en viens à me dire qu’il est nettement plus fiable de faire un bon backup, d’installer le nouveau disque vierge, d’installer Windows 10 comme si c’était un nouveau PC et de restaurer le backup fait préalablement.
En cas de coup dur, on aura toujours le loisir de remettre l’ancien disque pour revenir à la case départ…

Un gros coup de gueule en passant envers tous ces développeurs de programme de clonage à la con qu’on essaye de vous vendre cher et vilain et qui ne marchent pas même pour des geeks pas trop blonds ! N’achetez JAMAIS un tel programme, testez les gratuits si vous y tenez… Vous voilà prévenus !

Allo New-York ? j’voudrais le 22 à Asnières, svp ! (po les djounes, c’est un sketch de Fernand Raynaud)

Li P’ti Fouineu vous salue bien !

image_pdfPDFimage_printImprimer

Un commentaire

  • Tran Chi Tam

    Je confirme et vous encourage à utiliser cobian backup, entièrement gratuit, un peu usine à gaz pour les débutants, mais ultra performant (sauvegarde sur un disque se trouvant sur un dock, ou sur un nas, ou sur autre pc , ou sur serveur).
    Sauvegarde différentielle, ou incrémentielle…
    Je l’utilisais en entreprise, on programme les tâches et on dort tranquille :)
    Faire le choix de remplacer (car si vous conservez toutes les sauvegardes votre disque sera vite rempli)

    Et merci Li P’ti Fouineu pour tous ces articles